Aïta Al Marsaouiyya

Littéralement "l'Appel du port", d'origine portuaire (Casablanca) ce style est un style populaire, il constitue ce que l'on appelle la musique Chaabi du Maroc. De la région de la Chaouia. Le nom de la Chaouia provient du mot amazigh chaoui, qui veut dire « éleveur de moutons » ; le terme Chaouia signifie alors « pays des éleveurs de moutons »

"L'Aïta Marsaouiyya est un style étroitement lié à l’histoire de la ville de Casablanca et de l’exode rural qui a commencé à partir de la fin du 19ème siècle. Al-marsa signifiele port, lieu très fréquenté par les migrants pour se rencontrer ou y trouver du travail. D’importantes populations ruralesse sont installées dans des quartiers denses de Casablanca et ont apporté avec elles leurs chansons et poèmes.C'est dans cette banlieue surpeuplée de Casablanca que la première génération de professionnels cheikhs et cheikhates (chanteurs et chanteuses), ont commencé à gagner leur vie en pratiquantal-aitamarsaouia. Son mode d’interprétation se singularise notamment par des voix d’hommes efféminées et des rythmes particulièrement complexes à exécuter. Les instruments mélodiques utilisés sont le violon, le oud et parfois les wissen.Pour les percussions, on retrouve essentiellement le bendir avec une peau de plastique, la darbouka et les tarijas qui sont utilisés par les cheihkates."

Ali Alaoui

Fatna Bent El Houcine

Rythme Kharboucha (femme légendaire dans la région de Safi1)

Unable to process oEmbed media:https://www.youtube.com/watch?v=iX01Sw3Fxns

Error:The media ID is invalid or the media was deleted.

Khadija El Bidaouia

Haja El Hamdaouia